Évolution des revenus autonomes

Mis à jour le 6 février 2017

La part des revenus autonomes plus importante dans l’économie au Québec qu’ailleurs au Canada

Depuis 1990-1991, la part des revenus autonomes des gouvernements provinciaux dans le PIB est un peu plus élevée au Québec que dans l’ensemble des provinces et des territoires et en Ontario. En 2015-2016, la part des revenus autonomes du Québec était en légère hausse depuis 2008-2009 et atteignait 21,3 % du PIB. Tandis que celles de l’ensemble des provinces et des territoires et de l’Ontario étaient relativement stables pour cette période et se situaient respectivement à 15,3 % du PIB et à 13,8 % du PIB.

Notes
En raison de la mise en œuvre de réformes de la comptabilité gouvernementale du Québec, les données antérieures à 1997-1998, à 2006-2007 et à 2009-2010 ne peuvent être comparées directement avec celles des années suivantes (ministère des Finances du Canada).
Les données de l’Ontario antérieures à 2001-2002, n’ayant pas été calculées selon les mêmes méthodes comptables, ne peuvent être comparées directement avec celles des années suivantes (ministère des Finances du Canada).
En 2012-2013, les revenus autonomes du Québec comprennent la perte exceptionnelle d’Hydro-Québec de 1 876 M$ découlant de la fermeture de la centrale nucléaire de Gentilly-2 (ministère des Finances du Québec).
Pour 2015-2016, la série « ensemble des provinces et territoires » a été construite en combinant les données tirées des Comptes publics 2015-2016 pour le Québec et celles tirées des Tableaux de référence financiers du ministère des Finances du Canada pour les autres provinces.