Évolution du taux de chômage, Montréal et régions économiques comparables

Mis à jour le 11 décembre 2017

Le chômage demeure élevé à Montréal

Si les deux régions albertaines du groupe de comparaison se sont démarquées avec une hausse notable de leur taux de chômage, Montréal, de son côté, a enregistré en 2016 une baisse de son taux de chômage. La région a ainsi rejoint les tendances à la baisse présentes depuis 2009 dans les grands centres urbains de l’Ontario et de la Colombie-Britannique. Dans le groupe, bien qu’en 2016 Montréal ait connu la baisse du taux de chômage la plus importante (1,0 point de pourcentage), le taux de chômage y est demeuré le plus élevé du groupe. La région était tout de même suivie de très près par Calgary (écart de 0,3 point de pourcentage).

Note
Ce graphique fait partie d’une analyse sur l’évolution comparée des régions québécoises. La région de Montréal est comprise dans le groupe de comparaison des Grands centres urbains. Pour plus d’informations sur les groupes de comparaison, consultez Lapierre et Joanis (2016).