Dépenses de santé du secteur public et du secteur privé, en % du PIB, 2017

Mis à jour le 29 juin 2020 Permalien : http://qceco.ca/n/3762 Télécharger en SVG

Des dépenses de santé du secteur privé moins élevées au Canada qu’aux États-Unis

En 2017, les dépenses totales de santé au Québec représentaient 11,8 % du PIB, comparativement à 10,7 % au Canada et à 10,5 % en Ontario. La part des dépenses de santé du secteur privé se situait à 3,2 % du PIB au Canada et à 3,4 % au Québec, tandis qu’aux États-Unis, la mise en oeuvre de nouvelles mesures d'assurance maladie a fait chuter la part attribuée au privé de 8,3 % à 2,6 % en 2014, une valeur qui s'est maintenue depuis. La part des dépenses publiques était similaire dans les trois juridictions canadiennes, allant de 7,0 % du PIB en Ontario à 8,1 % au Québec, alors que pour la part des dépenses du secteur public représentait 14,4 % du PIB aux États-Unis. En somme, les dépenses de santé aux États-Unis ont principalement été transférées d'un secteur à l'autre, le total des dépenses n'ayant que légèrement augmenté de 16,2 % en 2013 à 17,1 % en 2017.

Sources
Organisation de coopération et de développement économiques
Notes
Les données présentées pour le Québec et l’Ontario sont des estimations. Celles-ci ont été réalisées à partir du ratio « province / ensemble du Canada » des dépenses en pourcentage du PIB (données de l’ICIS). Les ratios pour le Québec et l’Ontario ont ensuite été appliqués aux dépenses en pourcentage du PIB pour l’ensemble du Canada (données de l’OCDE).
Il n’est pas possible de désagréger les données provinciales publiées par l’ICIS afin d’obtenir des montants internationalement comparables selon la méthodologie de l’OCDE. Les données pour le Québec et l’Ontario présentées ici sont donc estimées à partir des données canadiennes, de la façon décrite dans la note précédente. Cette méthode d’estimation suppose que les éléments de dépenses que la méthodologie de l’OCDE ne considère pas comme des « dépenses de santé » sont répartis de façon égale entre les provinces. Il est possible que cette hypothèse ne tienne pas dans la réalité.
Les données pour l’année 2015 sont des prévisions.