Évolution de la proportion des faillites commerciales du Québec et de l’Ontario dans celle du Canada

Mis à jour le 6 février 2017

Hausse de la part du Québec dans les faillites commerciales canadiennes

Au début des années 1990, 40,2 % des faillites commerciales canadiennes avaient lieu au Québec, qui avait ainsi une part du total canadien beaucoup plus grande que celle de l’Ontario (25,0 %). La part du Québec a par la suite diminué alors que celle de l’Ontario évoluait dans le sens contraire. Les deux provinces se sont rejointes en 2000, et pendant les 10 années suivantes, le Québec a eu une proportion de faillites inférieure à celle de sa voisine. Les rôles se sont de nouveau inversés en 2010, alors que, le Québec et l’Ontario comptaient pour les trois quarts des faillites canadiennes, avec respectivement 37,3 % et 37,6 % des faillites. En 2015, le Québec compte pour 54,5 % des faillites canadiennes, tandis que la part de l’Ontario est de 28,6 %.